La FGTB en mobilisation générale pour la justice sociale


Vendredi, le Comité fédéral de la FGTB a adopté un plan de mobilisation générale visant à rétablir la justice sociale.

Les membres du Comité fédéral ont unanimement condamné les attaques massives et répétées du Gouvernement Michel envers les travailleurs, les travailleurs sans-emploi et les plus fragilisés de notre société au bénéfice des grandes entreprises et des plus fortunés. Ce déséquilibre inacceptable doit cesser !

À 7 mois des échéances électorales régionales, fédérales, et européennes, et à l’aune des prochaines négociations relatives à l’accord interprofessionnel, la FGTB entend entrer en mobilisation générale pour exiger du changement. Autrement, c’est possible !

Pour la FGTB de nombreuses réformes socialement justes et acceptables doivent voir le jour. En effet sous cette législature, les travailleurs et travailleuses de ce pays ont été abusivement mis à contribution. La FGTB estime que trois domaines prioritaires doivent être sensiblement améliorés.

Pour un pouvoir d’achat retrouvé

Depuis son entrée en fonction, le Gouvernement Michel n’a eu de cesse de s’en prendre au pouvoir d’achat des citoyens. Saut d’index, augmentation de la TVA sur l’électricité, gel des salaires, des négociations, minimas sociaux sous le seuil de pauvreté … Toutes ces mesures fragilisent une bonne partie des citoyens qui parviennent de plus en plus difficilement à subvenir à leurs besoins.

Avant la fin de sa législature, le Gouvernement a annoncé au travers de son jobsdeal qu’il voulait donner une dernière estocade au pouvoir d’achat des travailleurs en supprimant la barémisation des salaires. La FGTB condamne ces attaques injustifiées et systématiques contre le portefeuille des travailleurs. Dans les mois qui viennent, la FGTB se battra pour exiger une amélioration sensible du pouvoir d’achat des citoyens tout au long de leur vie. À cet égard la FGTB exige un salaire minimum décent de 14€/h, une pension minimum de 1.500€ permettant de finir sa vie dignement, l’augmentation des minimas sociaux au-dessus du seuil de pauvreté et la liberté de négocier des salaires dans les secteurs et entreprises. Ces mesures de correction sociale permettront à tous de vivre dignement !

Pour des pensions décentes prises à un âge raisonnable

Les pensionnés d’aujourd’hui et de demain figurent parmi les cibles favorites de ce gouvernement. Les politiques menées jusqu’à présent n’ont eu de cesse de faire travailler les gens plus longtemps pour moins de pensions. Malgré des tentatives de dialogue social serein et constructif sur l’avenir de nos pensions, tant les employeurs que le gouvernement campent sur des positions idéologiques qui visent à affaiblir notre système de pension publique. La FGTB souhaite mettre définitivement fin à ces attaques envers nos pensions. La FGTB entend entrer en mobilisation générale pour exiger des pensions décentes prises à un âge raisonnable ainsi qu’une véritable vision relative aux fins de carrière.

Pour des services publics de qualité

Les services publics, eux aussi, n’ont pas été épargnés par ce gouvernement. Sous-investissement et volonté de libéralisation ont rendu nos services publics moins accessibles et de moins en moins publics ! Nous estimons que les choses doivent changer. À cet égard, la FGTB exige des services publics forts financés justement.

Pour le respect des droits et libertés syndicales

Sous cette législature, les droits syndicaux et la liberté d’exprimer pacifiquement une opposition ont été mis à mal comme jamais. Ces attaques ont été particulièrement rudes contre les représentants des travailleurs. C’est pourquoi nous demandons qu’il soit mis un terme au fait que des membres de la FGTB soient traités comme des criminels et pourchassés.

Nous exigeons que les membres du Gouvernement et le monde patronal cessent immédiatement leurs attaques envers les droits et libertés des organisations représentatives des travailleurs

1) Une campagne nationale de sensibilisation Sous le sigle de sa grande campagne nationale de sensibilisation intitulée « Ensemble, pour le changement », la FGTB entend porter ces revendications pour le changement auprès des citoyens. Ayant récolté de nombreux témoignages de travailleurs, la FGTB mettra en lumière l’impact néfaste des décisions gouvernementales récentes sur les travailleurs. Elle s’attachera également à mettre en avant les alternatives qu’elle entend porter au cours des mois à venir.

2) Plan d’actions

a) Nous continuerons à réagir de manière directe et ciblée dès que le gouvernement prendra des mesures définitives. Certainement lorsque le projet de loi pour les « pensions-métiers lourds » sera présenté à la chambre dans le cas où ce dernier n’est pas fondamentalement adapté à nos exigences.

b) Une journée nationale d’action en décembre. Pendant la première quinzaine de décembre la FGTB organisera une journée nationale d’action. La date et les modalités pratiques de cette journée nationale et fédérale interprofessionnelle seront décidées la première semaine du mois de novembre.

c) Actions à partir de janvier 2019 La FGTB va aussi dans les prochains mois établir un plan d’actions à partir de janvier et qui sera adapté en fonction de l’actualité politique, des mesures prises par le gouvernement et de l’évolution au sein du dialogue social. Le comité fédéral a aussi donné un mandat à la Secrétaire générale pour défendre auprès de la CES l’organisation d’une manifestation européenne sur le thème des pensions au printemps prochain.

Le comité fédéral de la FGTB a également entériné son cahier de revendications dans la perspective des négociations relatives à l’AIP. Le cahier de revendications se compose de 3 points majeurs : pouvoir d’achat, qualité de l’emploi, pension/fin de carrière.