Réponse des Jeunes FGTB aux déclarations du Ministre Jeholet


« Je veux dire à certains que le chômage n’est pas une rente », déclarait hier matin le Ministre de l’emploi Jeholet (MR).

Voici des propos lourds de sens. En effet, nous pourrions comprendre en ces mots que si les chômeurs avaient été des rentiers, ils pourraient se dorer la croute au soleil et ne pas avoir à subir contrôles et sanctions. Si les chômeurs avaient été des rentiers, ils n’auraient pas à prendre leurs responsabilités, à se justifier de ne pas travailler.

S’ils étaient rentiers, ils tomberaient sous les bonnes grâces du MR, ils ne payeraient pas d’impôts ou presque, pas de cotisations sociales et pourraient planquer bien à l’abri leur juteux magot accumulé à la sueur du front des autres.

Monsieur Jeholet connait visiblement bien mieux la situation des rentiers que de celle des chômeurs, dommage lorsque l’on est Ministre de l’emploi.

S’il connaissait la situation de l’emploi et des travailleurs, il saurait que le chômage est une assurance collective et que les statistiques ont tout leur sens, notamment lorsqu’il n’y a qu’une seule offre d’emploi pour plus d’une vingtaine de demandeurs d’emploi, que des milliers de jeunes et moins jeunes ont déjà été exclus avant même d’avoir perçu un seul euro d’allocation, que les innombrables faillites et licenciements collectifs de ces dernières années ont plongé des milliers de familles dans la précarité,…

Le contrôle des demandeurs d’emploi n’a cessé d’être renforcé depuis 2004, les allocations ont été rabotées, les allocations d’insertion ont été limitées dans le temps, cela a t’il créé de l’emploi ? Pas du tout.

Les grosses entreprises quant à elles ont touché des milliards en réductions d’impôts et de cotisations sociales, cela a t’il créé de l’emploi ? Pas du tout.

Bonnes preuves pour nous aujourd’hui que les solutions libérales pour remédier au chômage ne sont pas efficaces.

En trois ans, les Jeunes FGTB, les Travailleurs sans emploi et les Pensionnés et Prépensionnés de la FGTB Wallonne ont mené des actions afin d’interpeller l’ensemble des partis sur les réelles conséquences des politiques d’austérité sur les allocataires sociaux et pour revendiquer la création d’emplois de qualité. Nous avons été reçus au Parlement wallon à deux reprises, nous avons rencontré le Ministre Kris Peeters, nous avons invité les partis à venir s’expliquer au CPAS de Namur… à chaque fois le MR fut le seul parti à décliner nos invitations et à ne pas s’intéresser à nos propositions. Visiblement, la « culture de l’excuse » le MR la pratique avec zèle, tout comme leurs complices les rentiers, les actionnaires et les grandes entreprises.

Monsieur Jeholet, responsabilisez donc ceux qui sont censés créer de l’emploi et non ceux qui en sont privés !

Angela SCIACCHITANO

Secrétaire générale des Jeunes FGTB - 0474/45.82.56