Alliance patrimoine/emploi : c’est la deuxième fois que le ministre Prévot oublie les syndicats


Communiqué de presse - 24 février 2016 La FGTB wallonne salue l’intention du Ministre Prévot, Vice-président du Gouvernement wallon et Ministre des Travaux publics, de la Santé, de l’Action sociale et du Patrimoine, de faire de la rénovation des monuments classés en Wallonie « un levier pour stimuler l’emploi et la formation dans le secteur de la construction ».

Alors que l’Alliance Emploi/Environnement, initiée par le précédent gouvernement wallon, avait eu le mérite et l’avantage d’impliquer tous les acteurs concernés, Maxime Prévot quant à lui semble vouloir éviter de consulter les syndicats.

Pour la deuxième fois, le Ministre Prévot tient les syndicats à l’écart d’une réflexion ambitieuse tant pour le déploiement de la région que pour la création d’emplois. C’est par voie de presse que nous apprenons qu’il s’est par contre étroitement associé à la fédération patronale de la construction pour procéder au sauvetage du patrimoine wallon, à l’aide de moyens publics. Aucune discussion n’a eu lieu au Conseil économique et social de Wallonie sur ce sujet.

A l’heure où le Gouvernement wallon nous demande de faire des propositions pour renforcer le dialogue social, nous regrettons le peu de cas qui est fait de la concertation par le Ministre Prévot.

S’agissant de la mise en place de l’Alliance Patrimoine/Emploi, la FGTB wallonne demande quelles mesures ont été prévues pour éviter la sous-traitance à bas coût et le dumping social qui font rage dans le secteur de la construction. Il serait pour le moins contre-productif que ce nouveau plan repose sur de telles pratiques. Nous demandons au Ministre que des critères qualitatifs soient inclus dans les marchés publics afin de provoquer des retombées en termes d’emplois en Wallonie.

Enfin, nous sommes extrêmement inquiets quant aux modes de financement évoqués. La déduction fiscale du mécénat d’entreprise ne doit pas se transformer en porte ouverte à la privatisation du patrimoine public, proie juteuse pour la spéculation immobilière.

La FGTB wallonne et la Centrale générale sont ouvertes à toute concertation sur la concrétisation de l’Alliance Patrimoine/Emploi, si toutefois le Ministre y consent.